Santé

9 raisons pour lesquelles vous avez toujours froid

La frilosité chronique peut cacher des problèmes de santé…

Il est tout à fait normal de ressentir le froid quand le thermomètre affiche une température au-dessous de 0 °C. Toutefois, si vous êtes toujours en train de grelotter et si vous avez toujours besoin d’avoir une petite laine sur le dos, même en été quand les personnes autour de vous profitent du soleil et de la baignade, tout cela devrait vous mettre la puce à l’oreille. Découvrez les raisons qui entrent le plus souvent en cause et que vous ignorez sûrement.

1.La déshydratation

1

Le corps humain est constitué en grande partie d’eau, à plus de 65 % chez l’adulte, et elle aide à réguler la température interne. Donc, lorsque vous êtes suffisamment hydratée, c’est l’eau qui refroidit votre corps après un effort qui provoque beaucoup de transpiration. C’est également elle qui retient la chaleur et la relâche lentement, ce qui permet de conserver votre organisme à une zone de température confortable. Donc, avec moins d’eau, vous serez plus sensible aux températures extrêmes.

2.Le manque de sommeil

2

Le manque de sommeil peut impacter sérieusement sur le système nerveux en désactivant les mécanismes de régulation, et cela affecte la température du corps. Certaines études suggèrent qu’en réponse au stress provoqué par le manque de sommeil, il se produit une réduction de l’activité dans l’hypothalamus, le centre de régulation de la température. La fatigue impacte également le métabolisme qui fonctionne à un rythme plus lent entraînant ainsi une circulation plus lente, ce qui produit moins de chaleur.



3.Un indice de masse corporelle (IMC) trop bas

3

Les personnes très minces qui ont un IMC se situant autour de 18,5 ou en dessous ont un niveau de graisses corporelles insuffisant qui ne leur permet pas d’être isolées des températures froides. Aussi, celles qui ont un faible IMC ont généralement des apports alimentaires faibles, leur métabolisme tourne au ralenti, car ils apportent peu de calories à leur organisme ce qui les empêche de créer suffisamment de chaleur corporelle.

4.Une carence en fer

4

Si vous souffrez d’une carence en fer, il n’est pas rare que vous ayez toujours froid ou que vous soyez sujet à des frissons ou à des sueurs froides. Le fer est un oligo-élément minéral qui joue un rôle clé dans l’acheminement des cellules d’oxygène dans le sang, un processus qui tient un grand rôle dans la thermorégulation générale du corps. Quand l’organisme manque de fer, le corps a donc plus de mal à se réchauffer, sans oublier la fatigue qui va souvent de pair avec une carence en fer. L’anémie ferriprive est un des cas d’anémie les plus fréquents chez les femmes.

5.Un manque de vitamine B12

5

La vitamine B12 est présente en très grande majorité dans les produits d’origine animale. Elle joue un rôle essentiel dans la formation des globules rouges, responsables du transport de l’oxygène dans le sang. Elle intervient alors sur tout le métabolisme et joue un grand rôle dans la prévention des frissons. Le déficit en vitamine B12 peut être à l’origine d’une anémie pernicieuse ou d’un faible nombre de globules rouges dans le sang conduisant à une frilosité chronique. Même si en général, le corps a toujours une bonne réserve de vitamine B12, la carence peut s’expliquer par une frilosité excessive, le signe d’alerte.



6.Une mauvaise circulation du sang

6

Un rétrécissement des diamètres des vaisseaux peut causer de nombreux symptômes, dont cette sensation de froid. C’est le cas si vous souffrez d’artérite des membres inférieurs, quand les artères des jambes sont obstruées. Si vos pieds et vos mains sont toujours glacés et que le reste de votre corps est « normal » alors, vous souffrez peut-être d’un problème de circulation qui empêche le sang de circuler jusqu’aux extrémités. Lorsque vous sentez que ce sont particulièrement vos doigts et vos orteils qui sont gelés et engourdis, il peut s’agir ici du syndrome de Raynaud, un trouble de la circulation bénin qui se traduit par une vasoconstriction au niveau des extrémités.

7.Un problème de thyroïde (hypothyroïdie)

7

La thyroïde joue le rôle de régulateur. Les hormones thyroïdiennes sont essentielles dans de nombreuses fonctions de votre organisme, dont la régulation thermique. Si la thyroïde ne fonctionne pas comme il faut, le métabolisme de base qu’elle contrôle est trop bas, il n’y a pas assez d’énergie dégagée. Si vous vous sentez également constamment épuisée et que vous notez une prise poids conséquente sans raison particulière, il peut s’agir d’une hypothyroïdie, car votre corps contrôle moins bien la température interne.

8.Le diabète

8

Les personnes diabétiques sont plus sensibles au froid et à la chaleur que les autres. Le diabète peut être à l’origine de complications dont une qui consiste en une attaque constante des nerfs, la neuropathie périphérique. Les nerfs notamment responsables de l’envoi de signaux au cerveau et à la bonne température corporelle en sont atteints, et ça occasionne une sensation de froid aux extrémités avec des engourdissements et parfois des douleurs dans les mains et les pieds. Tous les vaisseaux sanguins sont impactés par le diabète, et il y a une destruction progressive de leur paroi, ce qui peut causer des troubles circulatoires à l’origine de la frilosité.



9.L’effet indésirable de certains médicaments

9

Il existe de nombreux médicaments qui peuvent être à l’origine de la création d’une hypothermie ou de l’aggravation d’une hypothermie comme certains hypertenseurs, les barbituriques, les neuroleptiques, les vasodilatateurs, la dioxine, certains antiépileptiques… D’ailleurs, l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a tenu à mettre en garde les consommateurs. Alors, renseignez-vous sur les médicaments que vous allez ingérer, et lisez les notices. Certes, c’est assez désobligeant, mais toujours utile. N’oubliez pas d’aviser votre médecin des changements que vous pouvez ressentir dès la prise d’un nouveau médicament.

Score : 5 - 78