Bien-Être

9 choses à ne jamais dire à une femme enceinte

Toutes les phrases à éviter en présence d’une femme enceinte !

On est aux anges, car on attend un heureux évènement. Notre famille s’agrandit, et bébé pointera le bout de son nez d’ici quelques semaines, que du bonheur ! Cependant, ce qu’on ne supporte plus, ce sont les réflexions de notre entourage sur notre état. Certes, elles sont bien bienveillantes, mais elles nous agacent tout simplement. Découvrez par la suite les phrases que les femmes enceintes ne veulent plus entendre !

1.« C’est une fille ou un garçon ? »

1

Il y a des femmes qui désirent connaître le sexe de l’enfant qu’elles portent, mais il y a aussi celles qui veulent garder la surprise. Alors, pour ces dernières, il est hors de question de découvrir si c’est une fille ou un garçon avant l’accouchement. Donc, demander une telle chose est un peu déplacé, surtout si la personne qui pose la question ne sait pas ce que la future mère désire.

2.« Tu vas allaiter ? »

2

Pour une femme enceinte de quelques semaines, entendre cette question est exaspérante. De un, ça ne regarde que nous et personne d’autre, de deux, on ne pense pas encore à ça : allaiter ou non son enfant. Ce qui est vraiment important c’est de savoir comment on va gérer notre grossesse, comment on va appeler notre petit bout de chou… et l’allaitement, c’est encore loin.



3.« Tu veux encore une autre assiette de bœuf bourguignon ? »

3

Nos proches ont la fâcheuse tendance de nous demander si on veut une autre part d’assiette de gâteau au chocolat ou de bœuf bourguignon, surtout pendant les repas en famille. Ce qu’on a envie de répondre : « Merci, mais non, j’ai déjà pris 14 kilos avec ma grossesse donc, pas la peine d’en rajouter ! » et à chaque réunion de famille autour de la table, c’est toujours la même rengaine.

4.« On ne dirait pas que t’es enceinte ? »

4

C’est vrai qu’elle ne pense pas à mal notre copine Marie en nous disant qu’on n’a pas l’air d’une femme enceinte et qu’on a juste pris un peu de ventre, mais c’est énervant, car pendant les séances de shopping, et surtout les essayages, on ne voit que notre imposant bedon, nos seins gonflés à bloc, nos énormes mollets et surtout nos tonnes de cellulite. En tout cas, merci Marie, mais là, on est vraiment enceinte, et on commence vraiment à ressembler à une grosse baleine.

5.« Tu verras, l’accouchement sera le plus beau jour de ta vie »

5

Une fois de plus, notre meilleure amie Marie la ramène en disant que l’accouchement sera le plus beau moment de notre vie. Comment peut-elle savoir ça ? En y pensant à cet instant même, on imagine que ce sera très douloureux et qu’on sera la bête noire de tout le monde allongée sur un lit d’hôpital les jambes écartées…



6.« Laisse tomber, elle est encore de mauvaise humeur »

6

C’est vrai qu’une fois enceinte, on est victime de sauts d’humeur terrible à cause de notre état, plus précisément les nausées, les douleurs et le sommeil léger, et ça nous irrite. On se passerait volontiers des réflexions du genre « Elle est de mauvaise humeur… », « Elle est enceinte, et elle est de mauvais poil ! » ou autre. En entendant ces choses-là, on a envie de crier : « Tu serais exactement comme moi si tu étais gonflé comme un ballon ou si tu avais une douleur terrible au dos ! »

7.« Tu vas être une super maman »

baby and mother hands isolated on white

Elle commence vraiment à nous gonfler Marie avec ses réflexions. Cette fois-ci elle essaie de nous rassurer qu’on sera une formidable maman lorsqu’on aura mis au monde notre bébé. Pourvu qu’elle descende rapidement sur terre sinon, encore une fois, comment peut-elle savoir ce qui n’est pas encore arrivé ? Comment saura-t-elle si on ne sera pas être victime de dépression postnatale ou de baby blues ? D’ailleurs, bonjour le stress et l’angoisse rien que d’y penser !

8.« Je peux toucher ? »

8

Quand la famille vient à la maison pour nous rendre visite, on sait que Tante Martha ne peut s’empêcher de toucher notre ventre pour sentir bébé bouger, mais c’est agaçant lorsque tout le monde s’y met, et hop, toute la famille à la chaîne. Fatiguée et énervée de cette situation, on a envie de hurler très fort qu’on nous laisse tranquille.



9.« C’est pour quand ? »

9

On est seulement à deux mois de notre grossesse, et en nous voyant avec notre bedon à peine visible, certains nous posent déjà la question : « C’est pour quand l’accouchement ? », à croire qu’ils pensent qu’on est déjà à notre dernier mois. Notre meilleure réponse : « Est-ce que tu vois que j’ai le ventre d’une femme enceinte de 9 mois ? », mais on se taie pour ne vexer personne.

Score : 4.8 - 60