Santé

8 raisons qui provoquent votre soif excessive

Si votre soif est plutôt démesurée, faites le point !

L’organisme a besoin d’eau pour fonctionner normalement, car elle contribue à réguler la température du corps, à lubrifier les articulations et à évacuer les déchets de l’organisme. Donc, un apport en eau quotidien suffisant (plusieurs verres) est essentiel. Toutefois, une soif plus intense et plus persistante qu’à l’accoutumée et même après avoir bu peut être un signe d’alerte d’une pathologie plus grave. Voici quelques raisons pour y voir clair.

1.L’abus d’alcool

1 - alcool

Si vous avez tendance à trop consommer d’alcool, et cela, de façon régulière, vous aurez inévitablement très soif, car les boissons alcooliques sont diurétiques, tout comme le café, ce qui vous pousse à uriner plus souvent augmentant ainsi le risque de déshydratation. En quantité importante, l’alcool augmente le taux de sucre dans le sang et entraîne une hyperglycémie avec les mêmes effets que dans le cas du diabète de type 1.

2.Une alimentation trop riche en sel

2 - sel

L’excès de sel entraîne une déshydratation physiologique. Le rein doit l’éliminer, il a alors besoin d’une grande quantité d’eau pour l’évacuer. Plus vous mangez salé, plus vos reins utiliseront d’eau, et vous finirez par vous déshydrater. Aussi, l’excès de sel s’accumule dans l’eau à l’extérieur des cellules, ce qui provoque un déséquilibre. Pour le résoudre, l’organisme laisse échapper l’eau située à l’intérieur des cellules, et ces dernières s’en trouvent alors asséchées, d’où la sensation de soif. Vous pouvez boire pour calmer la soif, mais surtout, veillez à diminuer les apports en sel en évitant le sel à table, mais aussi tout le sodium caché dans les préparations industrielles telles que les aliments transformés.



3.L’effet secondaire de certains médicaments

3 - medicament

La soif peut ne pas provenir d’une déshydratation, mais d’un besoin réel de boire parce que votre bouche est asséchée. Bien souvent, cette soif qui n’est pas physiologique est provoquée par la prise de certains médicaments dits de type « atropinique ». Il s’agit d’anxiolytiques, d’antihypertenseurs, de neuroleptiques et des médicaments contenant des hormones. Ils peuvent causer une diminution des sécrétions des glandes salivaires. Lorsque la sécheresse buccale devient trop gênante, parlez-en à votre médecin pour qu’il puisse ajuster votre traitement et trouver le bon équilibre entre bénéfices du médicament et effets secondaires. Toutefois s’il n’y a aucune autre alternative, il pourra vous conseiller sur de petites astuces pour avoir la bouche moins sèche.

4.Le diabète sucré

Glucose level blood test

La soif excessive fait partie des premiers signes d’alerte du diabète de type 1, surtout chez les enfants et les jeunes. Lorsque l’organisme subit une hyperglycémie, un niveau élevé de sucre dans le sang, l’eau qui est à l’extérieur des vaisseaux sanguins est attirée à l’intérieur pour rééquilibrer et faire baisser la glycémie. Les reins sont alors largement sollicités pour évacuer l’hypervolémie, l’excès d’eau dans les vaisseaux à travers l’urine. Cela conduit à des envies fréquentes d’uriner et à une déshydratation. Néanmoins, la sensation de soif excessive ne suffit jamais à elle seule pour poser le diagnostic du diabète. Le mieux est de consulter si le symptôme persiste.

5.Un problème neurologique

5 - neurone

Il se peut que votre organisme ne subisse pas une réelle déshydratation alors que votre cerveau envoie un signal de soif. Cette soif est donc d’origine centrale et a une cause neurologique. Ce dérèglement peut être lié par exemple à une pathologie de l’hypophyse, la glande du cerveau chargée de réguler la diurèse. Les bonnes hormones ne sont pas sécrétées, et le travail des reins ne peut plus se faire normalement. Dans de nombreux cas de « diabète insipide », une maladie qui n’a rien à voir avec le diabète sucré (de type 1), le sujet présente une soif intense, de jour comme de nuit, qui n’est pas calmée par le fait de boire, mais aussi des envies urgentes et fréquentes d’uriner. Des examens urinaires et sanguins, complétés si besoin par l’imagerie, peuvent aider à y voir plus clair et à poser le diagnostic.



6.L’hyperthyroïdie

6 - hypertiroide

L’hyperthyroïdie correspond à un dérèglement de la glande thyroïde qui l’amène à produire un excès d’hormones thyroïdiennes. Elle peut se manifester aussi indirectement par une grande soif, d’autant qu’il est parfois constaté des diarrhées fréquentes avec le risque de déshydratation que cela comporte. En effet, les patients souffrant d’hyperthyroïdie ont souvent trop chaud. Cette sensation de chaleur oppressante va de paire avec la transpiration, un peu à la manière des « bouffées de chaleur » fréquentes à la ménopause. Aussi, la sensation de soif s’accompagne souvent avec une grande fatigue. Le rythme cardiaque est élevé (tachycardie), et la personne souffrante présente des palpitations. Si vous présentez tous ces symptômes, consultez !

7.La potomanie

7 - potomanie

La potomanie est une maladie psychologique qui se caractérise par un besoin irrépressible de boire de l’eau. Elle peut survenir notamment chez des personnes qui se forcent à boire beaucoup d’eau, dans les cas de régime minceur par exemple. Elles se mettent alors dans une situation pouvant déstabiliser leur cerveau, ce dernier exige de toujours boire davantage pour étancher la soif. Lorsque l’eau est prise en trop grande quantité (plus de 5 litres par jour), elle doit être évacuée, et cela provoque une polyurie avec des besoins fréquents d’uriner. C’est un cercle vicieux qui provoque de nouveau une déshydratation et l’envie de boire. Et parce qu’il n’y a plus assez de sodium dans l’organisme et que les échanges hydriques ne fonctionnent pas correctement, des œdèmes apparaissent.

8.Une insuffisance hépatique, cardiaque ou rénale

Heart attack

En cas d’insuffisance hépatique, cardiaque ou rénale, la sensation de soif persistante est accompagnée de douleur thoracique, augmentée ou diminuée après la miction, surviennent aussi les problèmes de pertes d’appétit, de nausées et de vomissements. Le gonflement ou l’engourdissement des mains ou des pieds peuvent apparaître. Dans la majorité des cas, les personnes atteintes d’une insuffisance hépatique sont sujettes à de fréquentes crampes musculaires et à des problèmes de concentration ainsi que d’essoufflement ou de vertiges. Si jamais vous reconnaissez quelques-uns de ces symptômes outre la sensation de soif excessive, appelez votre médecin dans les plus brefs délais. Une variété de tests et de diagnostics permettront de déterminer l’existence et l’étendue de ces conditions.



Score : 4 - 58