Bien-Être

8 idées reçues sur le bonheur

Ce que vous ignorez sur le bonheur !

Le bonheur est le Graal que tout le monde cherche quotidiennement. Vous aussi, vous connaissez cette quête interminable, mais en vain, vous n’arrivez pas à le découvrir alors, vous vous dites si c’est vraiment possible de le trouver. Découvrez vite ces quelques idées reçues sur le bonheur, et vous saurez comment réussir à le cerner et aussi à le toucher.

1.Vous pouvez atteindre le bonheur, et être heureux pour toujours

1

Selon la croyance commune, le bonheur est un accomplissement, c’est le résultat d’une longue quête. Mais en fait, le bonheur est tout simplement une sensation éphémère. Prenons l’exemple qu’une jeune mère qui ressent beaucoup de bonheur à l’arrivée de son enfant, mais ce bonheur sera très vite altérer par d’autres événements : la fatigue, les réveils nocturnes… Ce qui amène à dire que le bonheur n’est pas ponctuel, et il n’est jamais acquis.

2.Le bonheur se mérite

2

Certes, on apprécie une vue magnifique après avoir marché des heures, et on se délecte d’un plat mijoté et préparé avec minutie, mais on ne peut pas en déduire que le bonheur se mérite. Un bonheur inopiné peut survenir du jour au lendemain et être tout autant apprécié. Gagner au loto, trouver l’homme de sa vie par hasard… ces exemples illustrent très bien qu’on peut connaître le bonheur sans l’avoir cherché. Ça peut être le fruit d’une chance ou c’est seulement relatif à un état d’esprit positif à un moment précis.



3.L’argent ne fait pas bonheur

3

Si l’argent ne fait pas le bonheur des gens riches qui ont toujours les moyens de s’acheter tout ce qu’ils veulent, il fait le bonheur des individus de la classe moyenne et des pauvres. Se mettre au volant d’une belle voiture, avoir une superbe maison, s’offrir le voyage de ses rêves, dîner dans un restaurant luxueux… ce sont les quelques exemples qui montrent que l’argent peut faire le bonheur. Mais là aussi, ce sera éphémère, car on s’habitue très vite au luxe, et on veut toujours plus en pensant ce que « plus » rendra encore heureux.

4.Le bonheur est pour les chanceux

4

Cette affirmation est fausse, car il est possible d’avoir de la chance, mais n’oublions pas qu’on est tous différents. La « chance » dépend grandement du vécu de chacun et de sa capacité à relativiser, et le bonheur n’est pas une question de chance, c’est une perception, une capacité à se satisfaire de ce qu’on a.

5.Le bonheur se paie un jour ou l’autre

5

Gardons bien en tête que le bonheur ne se paie pas même si on est de nature superstitieuse. Il est normal d’avoir peur de connaître le revers de la médaille. À force de parler du bonheur et de le trouver peut occasionner un sentiment de culpabilité. Heureusement, le bonheur ne porte pas malheur, et ce n’est pas qu’on réussisse souvent à le frôler qu’on doit payer le prix fort. Si vous arrivez à être heureux, sachez que vous êtes donc un être volontaire, curieux, positif et généreux qui a su donner les chances d’accomplir ses rêves.



6.Il manque quelques choses pour être heureux

6

Cette affirmation n’est pas vraie. Les gens qui se sentent malheureux sont ceux qui se comparent aux autres, ceux qui se déclarent être heureux tout le temps. Ces derniers se contentent de la vie qu’ils ont et en profitent au maximum, tandis que les personnes qui se sentent malheureuses pensent qu’elles n’ont pas le droit à ce qui peut rendre les autres heureux. Pourtant, il n’y a rien de plus chez l’un ou l’autre, car il s’agit juste d’une manière différente de voir la vie.

7.Tenter d’être heureux rend heureux

7

Tenter d’être heureux rend heureux n’est pas exacte. À force d’espérer que nos actes et les rencontres de notre vie nous rendront heureux, on oublie une grande partie des possibilités que ces actes et rencontres nous fassent du bien. Il est possible qu’on soit toujours déçu si on s’est mis à imaginer monts et merveilles. La meilleure façon d’être heureux est d’arrêter de penser à l’être.

8.Avoir le choix rend heureux

8

Prenons exemple d’une personne très riche qui a tellement d’argent qu’il ne sait plus quoi en faire au moment d’acheter une nouvelle voiture, car il est face à deux choix, et il ne sait plus quoi choisir. Ça ne la rendra pas forcément heureuse, tel est aussi le cas pour un étudiant qui a de très bons résultats et qui fait son choix entre plusieurs établissements. Peut-on affirmer que ces deux individus vraiment différents sont heureux vu que le choix qu’ils doivent faire génère du stress ? Bref, avoir le choix peut rendre heureux, et ça peut être une étape pour accéder au bonheur, mais ce n’est pas systématique.



Score : 4.1 - 75