Bien-Être

8 choses que les femmes devraient arrêter de faire

Tout ce que les femmes devraient arrêter de faire !

On dit souvent qu’on est son propre ennemi, et c’est vrai, car on cherche toujours à se perfectionner dans tout ce qu’on fait, mais à force d’agir de la sorte, ça devient de plus en fatiguant. Pourquoi on ne change pas tout simplement ? C’est facile à dire qu’à faire, mais le but est tout simplement qu’on soit heureuse et en accord avec notre propre personne et avec autrui chaque jour. Voici les 8 choses qu’on devrait arrêter de faire !

1.Considérer la nourriture comme ennemi

Happy woman biting a chocolate bar

On dit toujours que l’apparence fait la femme. Ainsi, la silhouette doit être élancée, les cheveux doivent être doux, le visage doit être couvert de maquillage en toute circonstance… Une fois qu’on se lance dans des standards impossibles à réaliser, la nourriture est quelque chose à limiter et non pas à savourer. Il faut tout simplement qu’on soit consciente de ce qu’on mange et qu’on essaie de ne pas culpabiliser, car ça ne devrait jamais rimer avec regrets. Alors, on savoure sans peur ni culpabilité chaque bouchée de nos plats préférés.

2.S’excuser tout le temps

2

Des études ont démontré que les femmes s’excusent plus que les hommes. C’est vrai qu’il faut prendre ses responsabilités lorsqu’on a fait une bêtise, mais dire pardon constamment parce qu’on reporte un rendez-vous amoureux, parce qu’on raconte nos soucis à une amie ou parce qu’on demande au serveur de diviser l’addition, fait plus de mal que de bien. On arrête à partir de maintenant de s’excuser et de commenter tout ce qu’on fait, et on ose revendiquer nos décisions et nos préférences.



3.Craindre la solitude

3

Il y a des choses sur lesquelles on peut avoir le contrôle comme essayer de faire de nouvelles rencontres, d’avoir des rencards… mais il y a aussi des choses qu’on ne peut pas contrôler, et trouver le partenaire idéal à tout pris en fait partie. On ne peut décider de l’endroit et du moment où on rencontre celui qui est destiné à passer le reste de ses jours à nos côtés. Il est donc essentiel qu’on arrête de se focaliser sur le fait qu’on va passer toute notre existence toute seule, car il y a des choses bien plus pires que ça. De plus, si on a tellement peur de la solitude, on risque de se précipiter dans une relation qu’on ne désire pas vraiment.

4.Avoir peur d’être traitée de folle

4

Le meilleur moyen de discréditer les sentiments et les opinions d’une femme est de la traiter d’être trop émotive. Le fait d’être tout le temps étiquetée encourage la femme à se taire. Cette accusation est liée à un rythme lent et constant d’humiliation et de soumission au quotidien. Aussi, on a tous un peu folie en soi, qu’importe notre sexe.

5.Comparer sa vie réelle à la vie virtuelle d’une autre personne

5

Une recherche a bien démontré que la dépendance aux réseaux sociaux est associée à une baisse d’estime de soi. Le premier facteur d’anxiété est le fait d’être obsédée par la vie virtuelle de quelqu’un d’autre tout comme le fait de passer trop de temps à sa vie virtuelle. Certes, qui n’est pas attristé dans son lit lundi soir en voyant les statuts enthousiastes publiés par les amies qui seraient à une super fête ou en regardant l’album de vacances de son ex. Mais au lieu de comparer constamment, ce qui en passant ne fait qu’augmenter les risques de dépression, il faut profiter du présent qui est réel et fermer l’ordinateur ou éteindre sa tablette ou son smartphone.



6.Enlever son nom sur chaque photo peu flatteuse de soi sur Internet

6

Personne n’a envie de voir ses photos horribles circuler sur le Net, surtout sur les réseaux sociaux, mais inutile de s’assurer que chacune des photos peu flatteuses soit retirée. Cela sous-entend qu’on est obsédée par notre apparence aussi, les gens publient ce qu’ils veulent et on ne peut pas contrôler ça. Peut-être qu’aujourd’hui, on ne veut pas voir ses photos qu’on juge horribles, mais dans quelques années, on peut avoir envie d’évoquer ce moment.

7.Dire OUI à tout le monde

7

« Oui, on va sortir ce soir même si je suis totalement épuisée et que je veux rentrer chez moi retrouver mon lit. » « Oui, je vais te donner un coup de main sur ce dossier, même si je suis surchargée de travail. »… Pourquoi on n’apprendrait pas à dire NON pour changer ? On doit arrêter de dire OUI, surtout si on n’a pas envie. On est plus acceptée par nos proches lorsqu’on sait imposer des limites.

8.Juger sa propre vie sexuelle et celle des autres

8

Sachez que personne n’a besoin de savoir notre vie intime. Aussi, on arrête de rabaisser une autre femme pour ses choix de partenaire sexuel, le nombre de gens avec qui elle a couché, et la manière dont elle vit sa sexualité, et on ne traite plus les autres de « traînée » ou de « prude ».



Score : 4.4 - 62