Bien-Être

8 bonnes raisons de râler

Pester, rouspéter, ronchonner… les bonnes raisons de ne pas arrêter !

Qui a dit que râler n’a que des mauvais côtés ? Pas nous en tout cas. Vous êtes une reine en matière de râler, vous aimerez ce qu’on va vous dire dans cet article. Voici les 8 bonnes raisons d’être une râleuse invétérée.

1.Râler, c’est bon pour notre santé

raler-raleur-raleuse_5443883

Une râleuse ne peut pas garder en elle sa colère et son mauvaise humeur. Pour la santé, c’est mieux d’évacuer que d’emmagasiner les frustrations à l’intérieur. Refouler ce qu’on ressent va augmenter le rythme cardiaque, et peut provoquer à long terme une hypertension. À partir de maintenant, si on vous critique encore sur le fait que vous grognez trop, vous savez ce qu’il faut dire.

2.Râler, c’est cool pour casser une ambiance morose

le-collegue-raleur-et-qui-sent-mauvais-cauchemar-des-salaries

Oui, certains disent que les râleurs pourrissent l’ambiance au bureau. Pourtant, affirmer son mécontentement au travail aide facilement à déceler les problèmes et à trouver rapidement des solutions. Des études ont même affirmé que les services où les employés peuvent librement râler sont les départements les plus productifs et les plus épanouis. On a bien dit, râler en se plaignant, mais pas aboyer !



3.Râler, c’est bon pour notre vie sociale

cover-yayou-hey-les-copines

La râleuse invétérée a tendance à avoir pleine d’amies. C’est une personne ouverte d’esprit qui sait mieux que personne briser la glace et faire sourire les gens. Elle sait mettre de l’ambiance même si elle est avec de parfaits inconnus, du coup, cela va renforcer les liens et déclencher l’intimité ainsi que la solidarité. C’est bien mieux de que parler dans le vide, vous ne trouvez pas !

4.Râler, ça fait gagner à tous les coups

Capture-decran-2016-02-26-a-17

Considérée comme une cocotte-minute incontrôlable, la râleuse professionnelle n’y voit que des avantages. Cette attitude réputée pour être mauvaise l’aide à surmonter toutes les barrières. En exprimant ses ressentiments et en montrant qu’elle ne lâche pas facilement, elle obtient tout ce qu’elle veut. Il y a donc du bon dans le fait de faire régner la terreur !

5.Râler : c’est préserver son espace intime

j-arrete-de-raler-sur-mes-enfants-et-mon-conjoint

En râlant, on affiche une tête ronchonne qui fait fuir beaucoup de monde. C’est l’ultime solution pour éviter d’être importunée par n’importe qui : les dragueurs relous, les démarcheurs, les collègues profiteurs, les gens qui ne sont pas intéressants et autres, et cela, définitivement. Râler permet donc de préserver son périmètre de sécurité, mais permet aussi d’envahir ceux des autres.



6.Râler, c’est le remède pour combattre la dépression

Comment-arreter-de-raler-en-21-jours-chrono

Pousser tout le temps des coups de gueule aide la râleuse à réduire le risque de stress post-traumatique, car une fois qu’une autre personne, qui ne sait sûrement pas qu’elle a une vilaine habitude, celle de râler, l’écoute et entend ce qu’elle a à dire, ainsi, elle retrouve rapidement son calme. La râleuse invétérée a tendance à agir comme une enfant.

7.Râler, ça aide à dans les journées moroses

HQJK

Ras-le-bol de la foule dans les transports en commun, marre du voisin qui tond sa pelouse le dimanche matin… Oui, il y a toujours une bonne raison de râler, parce qu’on veut qu’on entende notre frustration, ça se passe souvent de manière agressive. Et sortir cette impulsivité donne à notre corps une bonne dose d’adrénaline. C’est un bon moyen de casser une journée morose, surtout s’il y a deux râleurs dans la salle.

8.Râler, c’est vivre dans la réalité

raler-750x410

Rêver de choses irréalistes, c’est le principe de l’homme : avoir beaucoup d’argent, avoir la plus belle fille au monde, s’offrir une île… Or, le confort mental n’arrive que lorsque la réalité satisfait les attentes. Ce qui fait que râler permet d’accepter l’impossibilité de venir à bout de ses objectifs. Ce qu’on peut dire, c’est que ça aide à grandir.



Score : 5 - 37