Nutrition

8 aliments qui peuvent être toxiques

Si les aliments sont généralement bénéfiques pour la santé, certains peuvent être nocifs !

Vous ne vous rendez pas compte de leur existence, mais certains aliments se révèlent toxiques lorsqu’ils sont mal apprêtés. En effet, ils contiennent des substances qui peuvent se transformer en véritables dangers pour la santé lorsque vous ne les préparez pas comme il se doit. Découvrez les aliments les plus toxiques, mais qui sont parfois méconnus. C’est assez surprenant !

1.Le fugu

1

Le fugu ou « poisson gonflé » ou encore le « pufferfish », est un poisson qui, par sa forme et sa saveur, constitue un délicieux plat très apprécié en Corée et au Japon, et que bon nombre de touristes raffolent. Cependant, c’est aussi un poisson extrêmement toxique dû à sa forte teneur en tétrodotoxine, un poison très mortel qui peut entraîner successivement un engourdissement, l’hypertension et la paralysie musculaire. La mort peut survenir une fois que les muscles du diaphragme sont paralysés, ce qui provoque l’arrêt de la respiration. Assez terrifiant ! Mais rassurez-vous, seuls les chefs spécialisés peuvent préparer un mets succulent avec du fugu, ils doivent passer des mois de formation avant d’obtenir une certification.

2.Les têtes de violon

2

Une fois le printemps venu, tout le monde raffole des têtes de violon dans leurs petits plats. Leur goût se rapproche de celle de l’asperge. Toutefois, elles ne doivent jamais se consommer crues, elles peuvent réellement devenir un risque pour votre santé, car elles contiennent une toxine appelée acide shikimique qui peut provoquer des diarrhées, des nausées, des vomissements et des crampes abdominales. Il est nécessaire de bien les cuire avant de les consommer. Si un mauvais goût persiste malgré la cuisson, remettez-les dans la casserole, changez l’eau de cuisson, et attendez jusqu’à l’ébullition. Si ça ne marche pas, faites-vous une raison, et débarrassez-vous-en !



3.Les pommes de terre

3

Restez calme ! Il ne s’agit pas des pommes de terre que vous consommez tous les jours, elles ont bien été triées celles-là. Il s’agit ici des pommes de terre qui prennent une couleur verdâtre et qui contiennent du glycoalcaloïde, un poison qui peut produire un état de faiblesse accentué suivi d’un coma. Lorsque la plante n’atteint pas la maturité idéale, le glycoalcaloïde reste dans les pommes de terre, ce qui les rend vertes. Aussi, si vous en voyez, pensez à enlever soigneusement les parties vertes avant de l’apprêter. Sinon, jetez-les carrément, idem pour celles qui ont des yeux ou qui germent. La tige et les feuilles sont toxiques.

4.Les champignons

Edible button mushroom isolated on white background

Avec plus de 5000 types de champignons rien qu’en Europe, une centaine est qualifiée toxique, dont une douzaine est mortelle. Avec une grande variété d’espèces, il est assez difficile pour un simple consommateur de distinguer les champignons comestibles de ceux qui ne le sont pas. Toutefois, on peut relever les amanites tue-mouches qui font partie des plus vénéneux, d’autant plus que c’est l’alpha-amanitine qui est la toxine la plus meurtrière, car elle provoque des dommages importants directement au foie. Conseil, privilégiez les espèces consommables les plus connues, et ne vous aventurez pas dans de nouvelles espèces sorties de nulle part, car les champignons peuvent se ressembler !

5.Le manioc

Manioc roots of various shapes and sizes are displayed in a supermarket in Sao Paulo, Brazil, Monday, Dec. 17, 2012. Grown in some 80 countries worldwide and known internationally as yuca, cassava or mogo, manioc has its origins in Brazil: It was the main food source for indigenous tribes since before the discovery of the New World. Even now, manioc remains an important source of carbohydrates, especially among Brazil's working class, who grind it into a rich, nutty flour or deep-fry it into greasy fries. (AP Photo/Andre Penner)/XSI201/663252970606/1212172058

Le manioc est peu consommé dans sa forme brute. Toutefois, ses racines sont les ingrédients principaux du célèbre tapioca. Elles sont moulues en poudre pour obtenir de la farine de manioc. Mais savez-vous que cet aliment contient du cyanure ? En effet, il contient une quantité de glucosides cyanogènes, des composés très toxiques. S’il n’est pas préparé de façon correcte, l’empoisonnement au manioc peut entraîner des paralysies irréversibles. Il ne se consomme qu’après un long traitement de trempage et de séchage pour que le cyanure se décompose.



6.Les noix de cajou

6

Affriolantes et croquantes à souhait, les noix de cajou ne sont jamais vendues crues, du moins pas avec leurs écales. Mais pourquoi ? Parce qu’elles sont rôties ou cuites à la vapeur pour éliminer le poison. Dans leur état brut, elles contiennent de l’urushiol, une substance toxique qu’on peut rencontrer aussi dans le sumac vénéneux, communément appelé herbe à puce. Il peut causer une réaction similaire au poison contenu dans le lierre. À haut niveau d’ingestion, l’urushiol peut être fatale pour l’homme. Néanmoins, l’empoisonnement par noix de cajou est assez rare, ce sont ceux qui les manipulent en retirant la coque extérieure qui sont souvent exposés aux effets secondaires, les pauvres…

7.Les amandes amères

7

Les amandes amères sont différentes des amandes douces, car elles contiennent plus ou moins une faible dose de poison mortel, le cyanure. Tout comme les noix de cajou, elles doivent être introduites au préalable dans une source de chaleur pour éliminer le poison qu’elles contiennent. En effet, 50 graines d’amandes amères non traitées peuvent tuer un adulte de taille moyenne en seulement quelques heures. Même que dans certains pays, leurs ventes sont prohibées sans un traitement spécial qui permet de retirer le poison.

8.Les cerises

8

Crues, cuites, confises, tartes… les cerises sont tellement délicieuses ! Cependant, méfiez-vous de leurs noyaux, car ils contiennent du cyanure d’hydrogène. Si vous mâchez le noyau et qu’il se brise légèrement ou qu’il se casse, il dégagerait un poison. Les symptômes de l’empoisonnement au cyanure d’hydrogène commencent par les maux de tête et l’étourdissement. À dose élevée, il peut entraîner la confusion, l’anxiété et les vomissements. Dans de cas extrêmes, les difficultés respiratoires et la modification du rythme cardiaque peuvent survenir, provocant ainsi la mort.



Score : 4.9 - 31