Santé

7 preuves qui attestent que trop travailler ruine la santé

Quand le travail détruit votre santé à petit feu !

Entre le stress, la sédentarité, les maux de dos… trop travailler présente un risque réel pour la santé tant sur le plan physique que mental. Certainement, un rythme effréné n’apportera rien de bon, même si certains y perçoivent un faux semblant de bonheur. Hélas, dans la réalité, ils ne font plus que compter leurs jours. Si vous n’en êtes pas encore convaincu, découvrez alors ces quelques preuves tirées parmi tant d’autres.

1.Vous restez assis durant des heures

1

De nombreuses études ont démontré l’augmentation du taux de mortalité chez les employés sédentaires par rapport à ceux qui sont en mouvement. La position assise permanente favorise l’apparition de plusieurs maladies, notamment le cancer du côlon. De plus, sans vous en rendre compte, vous pouvez adopter une mauvaise posture qui peut provoquer des douleurs articulaires passagères jusqu’à développer de réelles affections chroniques de longue durée telle que la bursite ou l’arthrite. Vos poignées souffriront également de tensions musculaires, compte tenu du nombre d’heures passées sur le clavier, sans parler des douleurs lombaires et des douleurs à la nuque et au cou.

2.Vous respirez de l’air vicié

2

Si vous pensez que la pollution est dehors avec les voitures, les industries, les déchets et tous les éléments nuisibles à l’environnement, vous vous trompez ! Les bureaux ne sont pas toujours bien aérés, et de nombreuses personnes sont confinées dans une espace réduite, imaginez tout le gaz carbonique qui y circule. De plus, tous les ordinateurs, les imprimantes et les photocopieuses sont allumés, pensez à leur ventilation, à l’émanation de chaleur et aux substances qui peuvent sortir de ces appareils. En espace clos, l’utilisation de produits d’entretien, des colles de moquettes, de certains meubles agglomérés et même les mouvements physiques peuvent dégager également des polluants.



3.L’écran de l’ordinateur vous ôte la vue à petit feu

3

Vous êtes toujours scotché à votre ordinateur. Vous passez presque 85 % de votre temps de travail devant l’écran. Ceci aura une conséquence directe sur vos yeux et génèrera des troubles de la vue et la fatigue visuelle. Pour obtenir une vision nette, les yeux s’accommodent en permanence au moyen des muscles oculaires. Il se trouve qu’en fixant l’écran d’ordinateur, ils sont sévèrement sollicités. Le regard balaie fréquemment toutes les zones de l’écran sur différents plans qui sont plus ou moins bien éclairés. Parce que vous vous concentrez sur l’écran, la fréquence du clignement des yeux est aussi diminuée, ce qui conduit à une sécheresse oculaire et d’autres inconforts visuels. Les maux de tête, les douleurs cervicales et le vieillissement oculaire prématuré seront au rendez-vous.

4.Le clavier n’est pas votre meilleur allié

4

À trop tapoter sur votre ordinateur, vous risquez de sérieux problèmes. Le syndrome du canal carpien est une des pathologies les plus fréquentes chez les sujets qui utilisent un clavier et une souris d’ordinateur durant de longues périodes. Il provoque des douleurs invalidantes de la main pouvant occasionner un arrêt de travail et parfois même un reclassement en maladie professionnelle. Le syndrome du canal carpien est fréquent, chaque année, rien qu’en France, un peu plus de 130 000 personnes sont opérées. Qui plus est, le clavier peut se révéler comme un véritable nid à bactéries de toutes sortes. Selon une enquête scientifique britannique, les claviers de bureau peuvent abriter plus de bactéries dangereuses pour la santé que la moyenne des sièges de toilette.

5.Vous déjeunez souvent sur le pouce

5

Vous travaillez trop, et le temps vous est compté même pour manger. Vous déjeunez sur le lieu de travail, toujours face à votre ordinateur. Le risque est grand en vous contentant de la restauration rapide, car elle est souvent associée à la malbouffe : une alimentation déséquilibrée et difficile à digérer. À court terme, vous vous exposez à une lourdeur d’estomac, à une avidité et à une léthargie. À long terme, le surpoids, la dépression, les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, le diabète, mais également certains cancers tels que celui de la prostate, du pancréas, des ovaires, du côlon… apparaissent.



6.Vous vivez le stress au quotidien

6

Volume de travail augmenté, responsabilité croissante, objectifs de plus en plus élevés, pression de tous les côtés… le stress ne peut que vous envahir, votre santé en est menacée profondément. Si cet état n’est pas vraiment une maladie en soi, lorsqu’il est intense et durable, il peut avoir des effets irréversibles sur la santé physique et mentale. Le haut niveau de stress lié au travail fera apparaître en quelques semaines des symptômes physiques tels que des douleurs, des troubles du sommeil, mais aussi de l’appétit et de la digestion, des sensations d’essoufflements… jusqu’à atteindre un vrai cas de burn-out.

7.Vous vous exposez au risque de burn-out

STRESSED BUSINESS WOMAN by Qwasyx

Lorsque le stress est omniprésent, vous avez un aller simple pour un burn-out. C’est le stress chronique que vous vivez au bureau qui en est la cause. Avec votre travail, vous êtes sur le qui-vive 24h/24 si bien que votre corps a atteint son paroxysme. Bien souvent, la personne qui en est atteinte ne s’en rend pas compte tout de suite, pas plus que son entourage, car comme son nom l’indique, le burn-out c’est « se consumer de l’intérieur », très lentement, mais sûrement. L’épuisement physique se combine alors avec l’épuisement émotionnel : nervosité et sensibilité accrue, crises, angoisse, mal-être… et se répercutent également au niveau intellectuel : erreurs et oublis, difficultés décisionnelles…



Score : 4.9 - 47