Nutrition

7 aliments à éviter pour la santé du côlon



Préserver la santé du côlon et favoriser un bon transit intestinal !

La santé intestinale est fondamentale pour la qualité de vie, car le côlon tient un rôle capital pour le système digestif. Même s’il ne se charge pas de la digestion proprement dite, il s’occupe des déchets et les expulse hors de l’organisme. Il est alors évident que si le côlon est atteint, c’est tout l’organisme qui subit un dysfonctionnement. Par la suite, découvrez les aliments à éviter pour garder votre côlon en bonne santé surtout, si vous souffrez déjà de certains troubles.

1.La consommation de fromage est à réviser

1

Le fromage est très riche en caséine qui est une protéine constituée à 80 % le lait de vache. Elle est la source de nombreuses formes d’intolérances chez le nourrisson, mais aussi chez l’adulte. La caséine est mal absorbée par la paroi intestinale et entraîne une irritation, qui est suivie par un déséquilibre bactérien au niveau des intestins, puis l’inflammation apparaît. La paroi est alors plus vulnérable face aux agressions des microbes et aux allergies de tout genre, et l’organisme produit de plus en plus d’anticorps qui ne font qu’attaquer un peu plus l’intestin. Aussi, il faut limiter la consommation de fromages, surtout l’emmental et le fromage blanc, mais aussi d’autres produits laitiers tels que le yaourt, la crème, la glace ou le beurre.

2.Les légumes à la source des fermentations

2

Il existe des aliments qui sont à l’origine d’intolérances intestinales et qui provoquent des troubles digestifs tels que les gaz et les ballonnements. Ils font partie de ce qu’on appelle dans le jargon les « Fodmaps » qui rassemblent les formes d’hydrate de carbone les moins absorbées par l’intestin grêle. Entre autres, on peut distinguer les légumineuses telles que le haricot, les pois chiches, la lentille… mais aussi l’ail, l’oignon, l’échalote, le poireau, l’artichaut, la betterave, l’asperge et surtout le chou-fleur. Toutes les denrées qui ne sont pas absorbées par l’intestin grêle passent de suite vers le gros intestin. Les bactéries viennent alors les fermenter, ce qui va produire des gaz et des flatulences.



3.Moins de lait pour les personnes âgées

3

Les cellules de la muqueuse intestinale produisent une forme d’enzyme, la lactase, c’est elle qui digère le lactose. Mais au fur et à mesure que l’âge progresse, la production de lactase diminue. Les personnes âgées digèrent donc de moins en moins le lait de vache. De plus, avec l’industrialisation de l’élevage, le lait n’est plus ce qu’il était autrefois. La course vers la production en masse tant un peu plus vers la quantité au plus grand détriment de la qualité. Les vaches sont dopées de différents facteurs de croissance hormonale pour assurer plus de production. Ces facteurs peuvent provoquer l’inflammation du côlon chez l’homme. Si à la base, l’intestin possède un certain niveau de perméabilité pour assimiler efficacement les bons nutriments alimentaires, l’inflammation le rendra trop perméable, et il laissera pénétrer des toxines qui devraient être expulsées par les selles.

4.Les céréales SABOT, source probable d’inflammation

4

On entend par SABOT (Seigle, Avoine, Blé, Orge, Triticale) les céréales qui ont une forte teneur en gluten et qui peuvent être très mal assimilées au niveau des intestins, car les enzymes n’arrivent pas à découper correctement les acides aminés que le gluten renferme. Les résidus des fragments se déposent alors dans l’intestin grêle et viennent aussi irriter les parois, ce qui sera à la source d’une inflammation et d’une réaction immunitaire de l’organisme. C’est le même cheminement que pour le cas de la caséine. Ainsi, il ne faut pas trop vous délecter des aliments obtenus à partir des céréales SABOT à l’instar des pains divers, des biscottes, des chapelures, des gâteaux secs, des crêpes, des couscous, des pâtes…

5.Les chewing-gums sans sucre

5

Si les chewing-gums sans sucre peuvent ne pas être nocifs pour les dents, ils sont de véritables menaces pour le côlon. Le saccharose est le sucre utilisé dans les chewing-gums ordinaires, pour la version sans sucre, elle est remplacée par le xylitol. De nombreuses personnes le tolèrent très mal, car il peut provoquer des ballonnements, des gaz, des douleurs gastriques ou abdominales et même de la diarrhée. À la différence des autres sucres, le xylitol est absorbé passivement et très lentement par l’intestin grêle. De ce fait, il stagne un très long moment au niveau des parois aussi, il commence peu à peu à se fermenter. Cette réaction est beaucoup plus observée chez les personnes qui ont un transit intestinal assez accéléré.



6.Les jus d’orange sans sucre

6

Tout comme les chewing-gums, le sucre contenu dans les jus d’orange est remplacé par d’autres types de sucres et d’autres composés de fructose et de glucose. Le sucre non dégradé passe au niveau du gros intestin. Les bactéries coliques (naturelles chez l’homme) font alors leur travail en attaquant le sucre et en procédant à la fermentation, ce qui produit les acides gras volatiles tels que l’acide lactique, l’acide acétique… mais aussi la formation des gaz d’hydrogène, de méthane… La flore intestinale s’en trouve alors déséquilibrée, et les flatulences, les ballonnements et les douleurs diverses apparaissent.

7.Réduire les matières grasses

7

Les matières grasses sont à l’origine des réactions appelées « réflexes gastro-coliques » au niveau de l’intestin. Les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable sont les plus vulnérables au moindre changement des activités de l’intestin. Aussi, pour prévenir tout risque, le mieux est de réduire la consommation de nourritures susceptibles de provoquer ces réactions. Les calories apportées par les lipides ne devraient représenter que 30 % du total des calories. Les aliments riches en gras qui pourraient nuire le côlon sont entre autres les coupes grasses de viandes, la peau de volaille, la viande brune, le poisson pané, le lait de coco, les desserts riches en gras…



Score : 4.2 - 91