Bien-Être

5 bienfaits surprenants du tricot pour la santé



Mémère, vous dites ? Attendez de découvrir ses vertus cachées sur la santé !

Bien loin de toutes les connotations, tricoter présente de nombreux avantages tant sur la santé physique que mentale, de telle sorte qu’il est maintenant devenu un véritable phénomène social. On le propulse même au niveau des activités chics et cosys par excellence. Sortez les aiguilles et les pelotes de mamie, vous commencerez à tricoter assise dans votre fauteuil ou au parc en profitant du soleil une fois que vous avez découvert les vertus du tricot pour la santé.

1.Tricoter favorise la coordination cérébrale

1

En tricotant, vous faites travailler en même temps les deux hémisphères de votre cerveau. Prenez la laine de pelote, passez- la dans une aiguille, puis dans une autre tout en formant le nœud, vous y êtes ? En faisant ça, vous avez fait appel à vos deux hémisphères cérébraux, ils sont en parfaite coordination. Et en vous lançant dans des motifs et des vêtements de plus en plus complexes, votre cerveau sera davantage sollicité et développera au fur et à mesure ses facultés à coordonner et à cadencer les hémisphères. Tricoter est une activité thérapeutique à part entière. Certaines scientifiques ont testé le tricot sur des personnes souffrant d’autisme. Il en ressortait que les patients dépliaient une meilleure conception intellectuelle en focalisant tous leur attention sur cette activité. Le tricot aurait également un effet positif sur certaines maladies telles que l’Alzheimer et la démence. Il stimule directement les connexions neuronales et leur permet de fonctionner plus vite et plus efficacement. L’organisme peut ainsi repousser l’apparition de ces maladies.

2.Tricoter pour prévenir de l’arthrite

2

Tricoter fait appel au mouvement des doigts, leurs articulations sont ainsi sollicitées tout comme la circulation sanguine jusqu’aux terminaisons nerveuses du bout des doigts. Aussi, les fluides sont obligés de se déplacer tout autour du cartilage. Les articulations étant bien hydratées et alimentées en oxygène (par le sang), le risque de développer l’arthrite est réellement réduit. Même si le tricot demande la force des mains, mais aussi l’avant-bras, il ne nécessite qu’une très faible intensité. À l’instar de la dactylographie qui peut provoquer la détérioration des cartilages, le tricot est une activité bien meilleure sur le point physico-mécanique. Le chirurgien orthopédique Alton Barron a même fait des recherches sur la relation étroite entre le tricot et l’arthrite. Selon lui, cela pourrait mieux prévenir la maladie. Même si vous souffrez déjà de l’arthrite, vous pouvez toujours vous lancer dans cette thérapie. Toutefois avant de commencer une session, vous devriez tremper les mains dans de l’eau chaude pour les réhydrater et desserrer les articulations. Les aiguilles plus grosses sont à favoriser, car elles sont plus faciles à tenir.



3.Tricoter pour être heureuse

Funky girl. Joyful young woman adjusting her headwear while standing against white background

D’une part, le tricot affiche des bienfaits similaires à la pratique de la méditation, car la répétition des gestes et la concentration continue qu’engendre l’activité font à la fois travailler l’esprit et le corps, ce qui peut vous entraîner à ressentir un état de relaxation assez intense. D’autre part, d’après de solides travaux publiés dans le Journal of Occupational Therapy en 2013 menés par Betsan Corkhil, une physiothérapeute britannique, tricoter peut réellement apporter du bonheur. En effet, des questionnaires ont été établis sur plus de 3000 individus, plus de 85% d’entre eux ont alors affirmé ressentir le bien-être que le tricot leur a apporté. Pendant la session, ils pouvaient faire appel à leur créativité pour chasser toute forme de stress et pour arriver à se détendre totalement. Ainsi, tricoter stimule efficacement la production de dopamine et de sérotonine, les hormones du bonheur !

4.Tricoter pour combattre le stress

4

Pour obtenir la tranquillité du corps et de l’esprit, vous pouvez toujours recourir à une session de tricotage. L’activité manuelle et le fait de retenir toute votre attention à la tâche vous procureront un grand état de sérénité tout en vous apportant des bienfaits non négligeables dans les moments d’anxiétés et de stress. Certains comparent même le tricot comme un bain d’huile essentielle dont ils ont besoin au quotidien pour obtenir le niveau de sérénité escompté. De nombreux adeptes se réunissent pour tricoter, à l’intérieur ou en dehors de la maison tout en relativisant les inquiétudes et les soucis, en se détendant et en discutant pour éloigner des problèmes quotidiens. Ils parviennent ainsi à réduire les hormones du stress tout en augmentant les neurotransmetteurs du bonheur.

5.Tricoter pour renforcer la confiance en soi

5

Si vous vous lancez dans le tricot en voyant ses bienfaits, confectionner une œuvre de son début jusqu’à sa fin n’est pas une tâche facile du tout ! Cela requiert tout un savoir-faire, une compétence réelle et de la patience, sans parler de la créativité et le temps de travail attribué. Aussi, lorsque vous avez fini le pull, tadam ! Vous vous délecterez triomphalement de votre chef d’œuvre, et vous éprouverez une grande fierté. Le tricot peut ainsi booster votre propre estime. Cette activité procurait à la fois un sentiment de relaxation, de satisfaction et d’accomplissement, d’autant plus que ça aide à faire disparaître les sentiments d’inquiétude et à ressentir un grand sentiment de fierté une fois un modèle terminé.





Score : 4.9 - 91