Astuces Naturelles

11 manières surprenantes pour faire passer le hoquet

Stoppez net une crise de hoquet avec ces astuces naturelles !

De quelques minutes à quelques heures, le hoquet est dû à la vibration de l’air chassé à travers la glotte lors de brusques contractions du diaphragme. Déplaisant, il survient à n’importe quel moment en vous prenant au dépourvu et sans aucune raison apparente. Au cours d’une réunion au boulot, au resto… à croire qu’il choisit le moment opportun, là où vous voulez vraiment vous faire tout petit. Heureusement, il existe des manières simples qui permettent de l’arrêter, et celles qui suivent font partie des meilleures.

1.Buvez de l’eau

1

Boire de l’eau est une astuce très ancienne et très souvent utilisée contre le hoquet. Prenez un grand verre d’eau, et buvez avec une paille tout en vous bouchant les oreilles. Pour plus de résultats, essayez de synchroniser vos gorgées avec le hoquet comme si vous alliez l’avaler. Cette astuce est efficace pour les enfants après seulement quelques gorgées, pour les adultes, les essais peuvent être à renouveler. Une variante de cette technique consiste à utiliser 2 pailles, dont l’une est contre le verre à l’extérieur. Prenez ces 2 pailles en même temps dans votre bouche, aspirez, et buvez l’eau en avalant de grandes gorgées.

2.Avalez votre salive, la bouche ouverte !

2

Pour stopper le hoquet, ouvrez la bouche, et maintenez-la ouverte quelques minutes. Si vous ressentez le besoin de déglutir, faites-le, mais ne refermez pas la bouche. Continuez à déglutir toutes les secondes, mais surtout lorsque vous sentez le hoquet venir. Vous pourriez laisser échapper quelques hoquets, mais en poursuivant cette technique, il devrait être passé en moins de 3 minutes.



3.Usez d’un sac en papier

3

Respirer dans un sac en papier fait augmenter votre consommation de dioxyde de carbone, et oblige ainsi votre corps à s’en débarrasser au lieu de se concentrer sur les contractions du diaphragme. Lorsque l’organisme est soumis à d’autres activités bien plus importantes à faire, le hoquet se dissipera. Appliquez alors un sac en papier hermétique autour de votre bouche et de votre nez. Respirez dedans rapidement une dizaine de fois, retirez le sac en papier, et respirez profondément. Comptez jusqu’à 10 avant d’expirer l’air prisonnier dans les poumons. Le hoquet s’arrêtera net, sinon, refaire l’opération 2 à 3 fois.

4.Une cuillerée de sucre

4

Lorsque le hoquet est persistant, ce remède très populaire et souvent cité dans les astuces de grand-mère qui consiste à prendre une cuillerée de sucre cristallisé est très efficace. Il existe aussi une autre alternative simple, bien connue aussi. Prenez un morceau de sucre, et déposez-y quelques gouttes de vinaigre. Vous n’aurez plus qu’à le faire fondre lentement dans votre bouche.

5.Utilisez un glaçon

5

C’est une solution assez radicale qui agit sur le nerf phrénique, celui qui contrôle le diaphragme. Appliquez un glaçon directement sur votre nombril, car ce dernier est relié par un méridien énergétique au diaphragme. Le contact du froid provoquera une brusque sollicitation de la région qui se répercute sur les contractions du diaphragme et les calme. Le hoquet disparaîtra aussitôt qu’il avait apparu.



6.Le truc du crayon

6

Pour cette technique, vous avez besoin d’un crayon et d’un verre d’eau. Placez le crayon horizontalement entre vos dents, et mordez-le. Puis prenez le verre d’eau, et buvez-le tout en maintenant le crayon entre vos dents. C’est assez difficile, mais vous remercierez le crayon après !  Buvez autant d’eau que vous pouvez sans jamais faire tomber le crayon. Plus souvent, quelques gorgées suffisent à faire passer le hoquet, rassurez-vous, vous n’aurez pas à boire le verre entier !

7.Servez-vous de l’essuie-tout

7

Placez une serviette en papier ou de l’essuie-tout par-dessus un verre d’eau, et essayez de boire toute l’eau à travers le papier. En aspirant bien plus que d’habitude pour extraire l’eau, les muscles de votre gorge seront plus sollicités et abandonneront le hoquet. Certainement, l’essuie-tout pourrait essuyer votre hoquet !

8.Tirez la langue, et bouchez-vous les oreilles

8

Une autre méthode consiste à utiliser votre langue et vos oreilles. Pour procéder, inspirez puis expirez très lentement. Inspirez profondément en tirant la langue, en retenant votre souffle pendant environ 40 secondes et en bouchant vos oreilles avec vos doigts, et expirez doucement. En expirant, faites sortir autant d’air que possible de vos poumons. Généralement, cette astuce fonctionne du premier coup, si ce n’est pas le cas, essayez à nouveau.



9.Faites un étirement

9

En vous tenant droit, écartez vos pieds légèrement dans l’alignement de vos hanches, placez un pouce dans la paume de votre autre main tout en étendant vos autres doigts, levez votre menton en regardant vers le haut et, aussi haut que vous le pourrez, et étirez vos bras. Essayez de rentrer votre ventre le plus possible tout en respirant profondément plusieurs fois pour faire cesser le hoquet instantanément. Par contre, si vous n’avez pas le hoquet, cette astuce pourrait vous faire bailler, essayez-le !

10.Étirez votre diaphragme

Portrait of fitness woman stretching out by the sea

Parce que le hoquet provient des contractions des muscles du diaphragme, essayez de travailler dessus. Inspirez lentement jusqu’à ce que vos poumons soient pleins, et développez cette sensation d’étendre votre respiration dans votre abdomen. Ainsi, vous étirerez votre diaphragme pour mettre fin à votre hoquet. Retenez votre respiration pendant une trentaine de secondes, et expirez tout doucement jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’air dans vos poumons. Répétez l’opération 4 à 5 fois ou jusqu’à ce que votre hoquet ait passé.

11.La position de crash

11

Prenez une chaise au dossier droit, et assoyez-vous dessus tout en appuyant bien votre dos contre le dossier et en croisant vos bras sur votre corps comme la position que l’hôtesse de l’air vous ordonne de faire en cas de crash. Baissez-vous lentement en position fœtale, et maintenez cette position. Resserrez doucement vos bras en contractant votre corps tout en gardant votre respiration pendant une dizaine de secondes, et relâchez ensuite. Reprenez lentement votre position initiale, et répétez si besoin. Cette astuce n’est pas recommandée en cas de douleurs dorsales.

Score : 4.3 - 36