Santé

10 signes du burn-out

Burn-out : les signes qui mettent en alerte !

Le burn-out, on le connait aussi sous le nom de syndrome d’épuisement professionnel ou effondrement au travail. Mais peu importe ses diverses appellations, c’est un mal-être profond qui nait dans le cadre professionnel. Il n’arrive jamais par hasard, et ses signes sont nombreux comme le stress, l’irritabilité, la démotivation, l’épuisement et bien d’autres encore. Si vous avez quotidiennement un rythme de travail effréné, peut-être qu’il est temps de ralentir. Pour faire le point, voici les symptômes avant-coureurs du burn-out.

1.Vous êtes constamment exténuée

1

Depuis des semaines, vous sentez que quelque chose ne va pas, et chaque jour, vous êtes fatiguée. La nuit, vous avez du mal à trouver un bon sommeil réparateur, car vous pensez à des choses que vous avez oubliées ou que vous devrez faire au bureau. Il est temps que vous ralentissiez la cadence, car votre énergie n’est pas inépuisable. Si vous continuez sur ce rythme, vous risquez un de ces matins de ne plus réussir à vous lever.

2.Vous vous isolez des autres

2

Vous êtes dépassée dans votre travail, vous n’avez plus le contrôle de vos tâches et de vos activités professionnelles, et vous ressentez de la solitude. Vous avez l’impression que personne ne comprend ce que vous ressentez, et cela vous pousse à l’isolement et renforce votre sentiment de solitude. Ce n’est pas seulement au boulot, mais aussi auprès de votre famille. Vous vous mettez à l’écart, car vous n’arrivez plus à entretenir une relation détendue. Prenez garde, car le burn-out n’est pas loin.



3.Vous passez par une phase de déprime

Tired woman in the office

Même si vous vous investissez chaque jour dans vos tâches quotidiennes, la réalité est que vous n’avez plus goût à votre travail. Tout le monde vous agace aussi bien vos collègues que votre supérieur hiérarchique. Malgré vos années d’ancienneté, vous avez l’impression que vous êtes nulle et invisible. Et cela se traduit par une grande nervosité ainsi qu’une perte du contrôle de l’émotivité, votre confiance en vous est alors mise à mal. Faites attention, le burn-out est proche.

4.Le soir venu à la maison, vous craquez régulièrement

4

Une fois chez vous, après une dure journée de labeur, vous êtes incapable de cuisiner, de passer du temps avec ceux que vous aimez ou de faire du sport. Aussi, vous êtes en larmes à la moindre remarque. C’est logique, car à force de prendre sur vous au boulot, vous relâchez toute la pression accumulée de la journée à la maison, et c’est vos proches qui en paient les frais. Vous devrez absolument réagir avant que votre vie privée parte en vrille.

5.Vous êtes tout le temps débordée

5

Sur votre bureau, les dossiers urgents ne cessent de s’accumuler. Mais ce n’est pas tout, vos journées tendent à se rallonger de plus en plus, et les objectifs à atteindre sont triplés depuis le début de l’année. Le fait est là, vous êtes surmenée. La seule solution pour ne pas être victime de burn-out est de déléguer en négociant les délais et en demandant à votre patron des ressources internes et externes qui pourront vous décharger.



6.Vous avez des douleurs physiques

6

En plus d’être constamment fatiguée par votre rythme de travail, vous sentez aussi des douleurs physiques. Vous avez des maux de tête, des tensions musculaires comme le mal de dos et les torticolis, mais aussi des troubles de digestion comme les crampes d’estomac et les remontées acides, et cela, régulièrement. Mais vous présentez également des troubles alimentaires ce qui va entraîner l’affaiblissement de vos défenses immunitaires et l’arrivée des épisodes inflammatoires. Ce sont les symptômes du burn-out alors, ménagez-vous avant qu’il ne soit trop tard. Sachez que lorsque votre esprit va mal, cela se répercute aussi dans toutes les parties de votre corps.

7.Vous croyez pouvoir tout faire

7

Vous arrivez à tout gérer, et vous êtes indispensable, qui plus est, votre chef vous a répété cette remarque la semaine dernière. Quand vos proches vous demandent si tout va bien, vous ne faites qu’acquiescer sans jamais aborder vos problèmes. Acceptez la réalité, car vous n’êtes pas une « super woman », et sortez du déni. Vous n’allez pas bien alors, prenez du recul et du temps pour vous préoccuper de votre propre personne, soyez un peu égoïste pour une fois.

8.Vous avez beaucoup de mal à vous organiser

8

Avant, vous étiez la reine de l’organisation, vous arrivez à jongler avec bio entre les réunions, les dossiers urgents et les sorties scolaires et même que vos proches ont été épatés par votre dynamisme. Mais aujourd’hui, vous avez perdu votre sens de l’organisation, vous oubliez vos rendez-vous, vous repoussez vos réunions, vous enchaînez les erreurs… La plupart du temps, ce n’est pas si grave que ça, mais ça vous met tout le temps en rogne. C’est le moment de revoir vos priorités si vous ne voulez pas sombrer dans le burn-out.



9.Vous acceptez tout sans réfléchir

Depressed business woman

Vous ne dites jamais NON à votre boss, vous acceptez toutes les missions sans clairement analyser les risques et les conséquences. C’est une erreur, car vous foncez tête baissée dès que votre supérieur évoque de nouvelles fonctions. La conséquence de cette situation répétitive est que vous ne savez plus où donner de la tête. À la longue, le burn-out fera son apparition, faites bien attention.

10.Vous n’avez presque plus de vie privée

10

En plus d’être connectée 24h/24, vous ramenez aussi du boulot à la maison. Plus d’une fois, vous annulez les week-ends avec vos proches, et vous courez au bureau à la moindre occasion. Vous êtes carrément devenue dépendante à votre travail. C’est sûr que vous n’arriverez pas à survivre longtemps en suivant ce rythme. Inutile de nier, vous avez besoin de repos, de liens et d’activités. Pensez à faire des pauses régulièrement, et soufflez le week-end.

Score : 5 - 36