Astuces Naturelles

10 remèdes issus de la médecine traditionnelle égyptienne

Tous les remèdes et plantes médicinales égyptiens !

Pour traiter les maladies, les Égyptiens emploient des remèdes très simples comme médicaments. Ils sont composés de différentes herbes et plantes, et ils sont pris sous forme de boissons ou ajoutés aux aliments. Vu l’efficacité des traitements pour certains maux, les herbes et les plantes égyptiennes n’ont pas tardé à envahir le monde, et elles sont maintenant devenues des ingrédients culinaires universellement connus. Si vous voulez les connaître, suivez seulement le guide.

1.Le miel pour traiter les infections

1

Le miel qui est découvert à plusieurs reprises dans les sarcophages, les temples et les obélisques prouvent clairement que les abeilles ont une grande importante dans le quotidien des anciens Égyptiens. Donc, presque tous les médicaments égyptiens contenaient du miel. Vu ses vertus antiseptiques et antifongiques, il a été utilisé aussi bien en interne qu’en externe. Pour eux, c’est l’astuce idéale pour soigner les plaies, les infections et les peaux irritées.

2.L’acacia pour soigner la diarrhée

SANYO DIGITAL CAMERA

Pour tous les problèmes gastro-intestinaux et les maladies des voies urinaires, les anciens Égyptiens ont eu recours à la gomme dérivée de l’arbre d’acacia. Elle a été mélangée avec de l’eau bouillante pour former un mucilage. Ce dernier a le pouvoir de donner un revêtement apaisant pour le tube digestif, surtout en cas d’ulcères et de gastrites.



3.La coriandre pour venir à bout des douleurs

3

Les Égyptiens utilisaient souvent la coriandre pour soulager certains maux, dont les migraines, l’arthrite, les douleurs et les raideurs musculaires ainsi que le rhumatisme. Aussi, l’huile essentielle de coriandre a été employée pour éliminer les toxines dans l’organisme et pour stimuler la circulation sanguine. Pour bénéficier de ses bienfaits, les anciens Égyptiens frottaient leur corps avec ça. Pour les graines, elles ont été employées en pâte pour traiter les ulcérations buccales et en cataplasme pour soigner les ulcères.

4.Le fenugrec pour venir à bout des troubles sexuels

Fenugreek

Savez-vous que la culture de fenugrec était très appréciée par Hippocrate ? Eh oui, c’est une plante médicinale qui a plusieurs bienfaits. Il a été employé par les anciens Égyptiens pour faciliter l’accouchement, mais aussi, pour augmenter le débit de lait. Après avoir consommé le fenugrec, le résultat était bien visible après 3 jours. Mais ce n’est pas tout, il a été aussi utilisé pour réduire les problèmes menstruels. N’oublions pas non plus son efficacité pour réduire le mucus, pour soulager l’inflammation et pour traiter l’impuissance masculine.

5.L’ail pour plus de vitalité

5

Dans l’Égypte ancienne, les ouvriers qui travaillaient dans la construction des grandes pyramides ont mangé quotidiennement de l’ail, car ce dernier leur donnait de la force et de la vitalité, deux choses vraiment nécessaires pour plus de performance. Mais ses vertus ne s’arrêtaient pas là, l’ail cru a été donné aux personnes atteintes de maladies bronchiques pulmonaires et aux asthmatiques.



6.L’henné pour combattre les maladies de la peau

6

On sait tous que l’henné est employé comme colorant, mais aussi, une fois utilisé en interne et localement, il peut guérir diverses maladies de la peau comme la lèpre, la jaunisse, la jaunisse et certaines affections cutanées. Il a été utilisé également pour réaliser une croûte instantanée pour fermer les plaies ouvertes sur les grandes surfaces parce qu’il a des vertus antiseptiques. Pour les peaux brûlées, il agit comme agent de refroidissement.

7.L’oignon pour lutter contre les maladies cardiovasculaires

7

L’oignon est un des aliments que les anciens Égyptiens vénéraient. Ils croyaient que sa forme sphérique et ses anneaux concentriques symbolisaient la vie éternelle. Il a donc été consommé pour lutter contre les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le cholestérol.

8.L’huile de ricin contre les maladies qui touchent les yeux

8

Selon le Papyrus Ebers, les graines de ricin ont été trouvées dans les anciennes tombes égyptiennes qui datent de 4000 av. J.-C. Il parait que les anciens Égyptiens employaient l’huile de ricin pour protéger les yeux de la sécheresse oculaire et des irritations.



9.L’hibiscus contre les troubles respiratoires

9

Dans le territoire égyptien, l’hibiscus a été employé pour soigner la toux. Pour ce faire, les Égyptiens plaçaient des extraits de cette plante dans un bain ou dans l’eau pour inhaler la vapeur.

10.Le carvi pour guérir les troubles de l’estomac

10

Pour les anciens Égyptiens, les graines de carvi sont considérées comme un remède essentiel pour renforcer les fonctions de l’estomac. Mais aussi, elles ont été utilisées pour soulager rapidement les gaz intestinaux.

Score : 4.9 - 45