Santé

10 raisons de ne plus prendre de médicaments

Lorsque les médicaments deviennent dangereux pour la santé…

L’automédication est toujours une aventure hasardeuse, car l’avis et la prescription d’un médecin restent primordiaux avant d’entamer quelconque traitement. Néanmoins, qu’ils soient prescrits ou non, il s’avère que de nombreux médicaments couramment utilisés peuvent entraîner une dépendance à de sérieux effets secondaires : des nausées et maux de tête de courte durée à une maladie chronique, voire pire. Ci-après quelques types de médicaments et les raisons pour lesquelles vous devriez réfléchir à deux fois avant de les ingérer.

1.Les médicaments pour traiter l’anxiété et l’insomnie

1

Les anxiolytiques et les somnifères sont souvent impliqués dans les problèmes de dépendance aux médicaments. D’une part, utilisés sur une longue période, ces produits perdent leur efficacité, et les doses doivent être augmentées pour l’obtention le même effet. D’autre part, ils peuvent favoriser une dégénérescence cognitive, la prise régulière de benzodiazépine étant souvent citée comme un facteur de risque lié à la maladie d’Alzheimer.

2.Les médicaments contre la constipation

2

L’usage abusif de laxatifs pour traiter la constipation peut rendre l’intestin dépendant de ces médicaments. Ils peuvent créer un déséquilibre au niveau de la flore intestinale, car l’intestin sera trop sollicité par les substances actives contenues dans les laxatifs. Aussi, lorsqu’il n’est pas sous leur emprise, il devient alors de plus en plus lent, et l’assimilation des vitamines et des minéraux essentiels s’en trouve ralenti. Cela ne s’arrête pas là, c’est tout le transit intestinal qui est refréné, provoquant de nouveau la constipation, et ce sera un cercle vicieux.



3.Les médicaments qui agissent comme coupe-faim

3

L’interdiction de vente des médicaments coupe-faim à base d’amphétamines a favorisé l’émergence de nombreux autres produits qui se veulent être à base de plantes et qui clament les vertus et les bienfaits de ces dernières. Cependant, si certains de ces nouveaux médicaments agissent comme des placébos et ne sont efficaces qu’avec une alimentation saine et équilibrée, d’autres peuvent réellement nuire à l’équilibre des apports alimentaires essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme.

4.Les médicaments antipsychotiques

Young woman holding smiling face (digital composite)

Les antipsychotiques sont couramment prescrits pour traiter la schizophrénie, les désordres bipolaires, les dépressions sévères ainsi que les problèmes de moindre importance comme les légers troubles de l’humeur et l’anxiété chronique. Cependant, les plus courants comme le fumarate de quétaine, le rispéridone et l’olanzapine font augmenter les taux de sucre et de cholestérol tout en favorisant la prise de poids. Plus grave encore, des dommages neurologiques peuvent résulter de la prise d’antipsychotiques, sans compter l’élévation du risque de syndrome métabolique qui peut inclure de graves problèmes de santé.

5.Les médicaments pour traiter les troubles de la thyroïde

5

Les symptômes liés aux troubles de la thyroïde (hypothyroïdie ou hyperthyroïdie) s’accompagnent souvent de perturbations des cycles capillaires tels que les cheveux cassants et leurs chutes. Les hormones thyroïdiennes étant impliquées dans de nombreux processus de l’organisme, le dérèglement de la thyroïde entraîne plusieurs dysfonctionnements. Aussi, les sujets atteints prennent des médicaments pour rééquilibrer la glande thyroïdienne. Or, de récentes études ont démontré que ces mêmes médicaments peuvent renforcer la chute des cheveux.



6.Les médicaments antibiotiques

6

Les antibiotiques font partie des médicaments qui peuvent créer des problèmes de santé sur le long terme sans apporter beaucoup, voire aucun bénéfice. Ils sont souvent les causes principales de l’apparition de « superbactéries », surtout s’ils sont exagérément pris en dépit du bon sens pour des problèmes auxquels ils ne répondent souvent pas. D’ailleurs, l’utilisation abusive d’antibiotiques rend de nombreuses infections plus virulentes et impossibles à traiter.

7.Les médicaments antalgiques

Saç Ekimi Yan Etkileri

Les céphalées se caractérisent par la répétition de maux de tête suite à la surconsommation de médicaments contre la douleur. Tout se passe comme si chaque prise d’antalgique était suivie d’un rebond du mal de tête. Les mécanismes de ce phénomène ne sont pas encore élucidés. Ces douleurs incessantes représentent 15 à 20 % des consultations dans les centres spécialisés. Outre cette forme de dépendance, les antalgiques peuvent occasionner à long terme des problèmes sérieux à l’estomac, aux reins et même une intoxication hépatique.

8.Les médicaments analgésiques dits opioïdes

8

Il a été officiellement déclaré que des médicaments analgésiques vendus en pharmacie sont l’une des causes principales de décès aux États-Unis actuellement. Cela est en grande partie dû à l’usage d’analgésiques à base d’opioïdes comme la vicodine, l’oxycodone, la codéine et la morphine. Selon une étude émanant de l’Université Brandeis dans le Massachusetts, les analgésiques sont maintenant responsables de plus d’overdoses fatales que l’héroïne et la cocaïne réunies.



9.Les médicaments contre la dépression

9

Les antidépresseurs peuvent comporter un risque de vraie dépendance. Plusieurs effets indésirables sont souvent observés à l’arrêt du traitement : anxiété, irritabilité, cauchemars, insomnie, nausées, vertiges… Les rechutes ne sont pas à écarter et même que le niveau mental peut devenir plus critique qu’au début du traitement. Le médecin peut alors choisir de faire reprendre au patient temporairement le traitement à pleine dose, puis de réduire progressivement la dose sur une période d’un à plusieurs mois afin d’éviter un syndrome de sevrage.

10.Certains médicaments contre le cholestérol et la maladie cardiaque

10

Les statines sont en tête de liste des médicaments les plus vendues plusieurs années d’affilée. Elles sont considérées de partout comme un médicament miracle contre le cholestérol et les maladies cardiaques. Or, les médicaments à base de statines populaires augmentent de manière importante les risques de diabète, de maladie du foie, de dommages au cerveau, d’atrophie musculaire et de mort prématurée. De plus, des douzaines d’études ont montré que la prise de statines n’a que peu d’effets, voire aucun, dans la prévention des crises cardiaques ou des AVC.

Score : 4.2 - 41