Santé

10 façons de gérer le syndrome de côlon irritable

Vivre avec le syndrome de côlon irritable est désagréable mais nous avons des solutions pour réduire l’intensité !

Le syndrome du côlon irritable résulte la plupart du temps d’un grand état de stress. Il se présente par une gêne abdominale accompagnée de ballonnements, de diarrhée, de crampes et de constipation. La maladie apparaît à l’adolescence, et rarement à la cinquantaine. Toutefois, elle est bien gérable si vous arrivez à choisir ce que vous mangez et buvez. Trouvez par la suite quelques conseils pour vivre avec ce syndrome.

1.Ne mangez pas trop d’un seul coup

1

Sachez à compter d’aujourd’hui que plus le repas est important, plus vous faites travailler votre corps lors de la digestion. Pour quelqu’un de normal, manger beaucoup de nourritures ne présente aucun danger, mais ce n’est pas le cas si vous souffrez du syndrome de côlon irritable. Vous compromettez votre santé si vous mangez de cette façon. Ce qu’il faut faire, c’est de prendre plusieurs petits repas tout au long de la journée. Au lieu de 3 repas par jour, vous pourrez prendre jusqu’à 6.

2.Mangez en prenant tout votre temps

2

Vous vous souvenez certainement que quand vous étiez petite, vos parents vous disaient toujours de manger lentement et de bien mâcher la nourriture avant d’avaler. C’est essentiel pour ne pas vous étouffer. Ces conseils, ils sont aussi valables si vous avez le syndrome de côlon irritable. En prenant votre temps, vous permettez à votre corps de digérer facilement.



3.Prenez un petit-déjeuner complet

3

Vous savez forcément que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Il stimule votre côlon tout en encourageant le mouvement efficace des nourritures dans votre corps. Aussi, si vous prenez un repas le matin, vous avez moins de risque de manger au milieu de la journée. Ça va baisser la quantité de calories ingérées, et ça vous aidera à mieux gérer votre poids. Votre petit déjeuner doit être complet et avoir une quantité modérée en fibres.

4.Mangez avec modération les aliments riches en fibres

4

Les fibres sont saines, car elles aident à faire circuler efficacement les aliments dans l’organisme. Mais sachez que trop de fibres, surtout les fibres insolubles, ne sont pas vraiment recommandées si vous êtes atteint du syndrome du côlon irritable, car votre corps aura du mal à les digérer. Si vous le pouvez, évitez-les sinon, prenez-les avec modération. Si vous mangez des céréales riches en fibres, vous ne vous sentirez pas bien le lendemain.

5.Évitez les aliments trop gras

5

Les aliments riches en gras à l’instar des pâtisseries, des chocolats, des chips, des hamburgers de fast-foods et autres peuvent occasionner une prise de poids importante. Mais c’est encore pire si vous avez le syndrome de côlon irritable, car ces aliments sont difficiles à gérer aussi bien par les intestins que par l’estomac. Aussi, ils augmentent le risque de diarrhée, de constipation et de crampes.



6.Ayez toujours un journal alimentaire

6

Chaque personne est différente, il arrive que certains aliments passent sans problème, mais que d’autres soient problématiques. C’est pour cette raison qu’il faut tenir un journal alimentaire, surtout si vous souffrez du syndrome de côlon irritable. Prenez note de tous les aliments qui posent problème et qui passent sans problème, et revoyez-les régulièrement pour votre santé.

7.Ne prenez que des produits laitiers sans lactose

7

Notez que plusieurs personnes qui souffrent de côlon irritable sentent un malaise après avoir pris du lactose. Ce dernier est présent dans la plupart des produits laitiers : fromage, lait, yaourt… C’est une raison pour laquelle il faut vous tourner vers les produits laitiers sans lactose. Certes, ils sont un peu plus chers et ont des goûts différents, mais c’est une bonne alternative pour éviter les problèmes de santé.

8.Ne vous retenez pas pour aller aux toilettes

8

Si vous avez le syndrome de côlon irritable, vous avez forcément un système digestif très sensible. C’est pourquoi vous ne devrez pas vous retenir quand vous avez envie d’aller aux toilettes. Si vous ne faites pas ça, vous risquez d’être constipée.



9.Réduisez les sodas et les bières

9

Les sodas et les bières sont des boissons carbonatés, et ils peuvent causer des problèmes si vous êtes atteint du syndrome de côlon irritable. Ils introduisent du gaz dans votre intestin, et ça ne fera qu’augmenter la sensation de ballonnement et de gêne. Cependant, vous n’aurez pas besoin de les bannir, vous devrez juste les prendre avec modération. Aussi, souvenez-vous que ces boissons sont riches en glucides et en sucres.

10.Allez régulièrement chez votre médecin

10

Quand vous avez mal, ne souffrez pas en silence, et allez voir votre médecin traitant, car il peut diagnostiquer si vous avez réellement le syndrome de côlon irritable ou non. Toutefois, n’oubliez pas de lui expliquer tous vos symptômes. Si vous êtes honnête envers lui, il peut vous aider à vous sentir bien et à gérer efficacement la maladie.

Score : 4 - 55