Nutrition

10 aliments qu’il faut éviter quand on est en voyage à l’étranger

Vous avez vos habitudes alimentaires, mais certains aliments sont à éviter à l’étranger !

Si vous voyagez beaucoup, vous pourrez découvrir différents cultures et arts culinaires dans les pays que vous visitez. Certainement, c’est une grande expérience gustative toutefois, il faut savoir qu’il existe des aliments que la population locale peut supporter, mais qui peuvent nuire à votre santé. Voici une liste de ces aliments que vous devez éviter à tout prix quand vous partez à l’étranger.

1.Europe : Les noix de muscade

1

Vous êtes un fin gourmet, et vous aimez mettre des noix de muscade dans la plupart de vos plats pour plus de parfum et de goût. Ce que vous ignorez, c’est que la consommation abusive de cet aliment peut avoir de graves conséquences sur votre santé. On peut constater des palpitations, des nausées, voire même la mort à cause des substances toxiques qu’elles contiennent. Aussi, elles ont des effets hallucinogènes très puissants pareil que l’amphétamine.

2.Jamaïque : L’Akée

2

Également connu sous le nom de « Aki », l’Akée est un fruit typique de l’Afrique de l’Ouest, et il est très utilisé dans la cuisine jamaïcaine et antillaise. Il faut le manger tant qu’il n’est pas encore mûr parce qu’au-delà de sa maturation, il peut provoquer des vomissements qui conduisent au coma ensuite, à la mort. Arrivé à maturité, ce fruit produit une toxine appelée « hypoglycine » qui peut se transformer en poison s’il est exposé aux rayonnements solaires. Alors, si vous ne savez pas différencier un Akée mûr d’un autre pas mûr, vous devriez éviter de le mettre en bouche.



3.Japon : Le poisson Fugu

3

Le Fugu ou « poisson-ballon » ou encore « poisson-globe » fait partie des aliments préférés des Japonais. Ils en raffolent or, ce poisson est l’un des aliments les plus dangereux au monde. La substance toxique appelée « tétrodoxine » présente dans le foie, les yeux et les ovaires de ce poisson peut endommager les appareils respiratoires et paralyser les muscles du corps. Au Japon, pour pouvoir inscrire le poisson Fugu dans le menu, les cuisiniers doivent d’abord passer par une formation de cinq ans pour apprendre sa préparation et pour avoir une licence. Donc, si vous êtes de passage au Japon et qu’on vous sert un plat de poisson-globe, pensez à vérifier la licence du chef.

4.Namibie : La grenouille-taureau

4

La grenouille-taureau est originaire de l’Amérique du Nord, mais c’est en Namibie qu’elle est la plus consommée, et les Namibiens les adorent. Vu que ces derniers en mangent donc, ce type de grenouille est bel et bien comestible. Le hic est que la toxine présente dans cet aliment peut causer une insuffisance rénale assez conséquente. Si un de ces jours, vous faites une escale en Namibie et que vous voulez connaître son goût, voyez par vous-même la préparation pour que vous soyez rassurée.

5.Corée du Sud : Le poulpe vivant

5

Malgré le fait que le poulpe vivant représente un danger, c’est l’un des plats préférés des Coréens. Avaler un poulpe en vie et encore cru fait partie de la coutume locale. Côté gustatif, cela peut avoir bon goût, mais vu les caractéristiques de l’animal, ces ventouses pourraient causer des problèmes. Une fois dans la gorge, il pourrait s’agripper et provoquer un étouffement. Les Coréens sont déjà habitués à l’engloutir, mais pour un novice, il faut l’éviter à tout prix.



6.Chine : La palourde de sang

6

La palourde de sang n’est pas vraiment un aliment comestible, mais les Chinois en mangent beaucoup pourtant, elle est porteuse de plusieurs maladies comme la typhoïde, la dysenterie ou encore l’hépatite A qui touche directement le sang. Les palourdes se trouvent ensablées au fin fond de l’Atlantique et du Pacifique, dans des endroits pauvres en oxygène donc, favorables aux différents types d’infection. Si vous voulez à tout prix en consommer, tournez-vous au moins vers la palourde farcie.

7.Amazonie : Le manioc amer

Manihot esculenta Manioc Yuca Maniok Expo Milano 2015

De passage en Amazonie, vous avez une chance sur deux de consommer du manioc. Pour ceux qui ne savent pas, le manioc ressemble à un petit arbuste, et ce sont ses racines qui se mangent. Il existe deux variétés de manioc dans le monde : doux et amer. Celui qui est doux peut se consommer cru puisqu’il est inoffensif, contrairement à celui l’amer qui doit être bien lavé et cuit à l’eau bouillante pour éliminer les cyanures d’hydrogène qu’il contienne. Alors avant d’en consommer, demandez l’avis d’une personne qui en sait plus que vous.

8.Italie : Le Cazu Marzu

8

Concocté avec du lait de brebis et dérivé du Pecorino Sardo, le Cazu Marzu est un fromage italien qui vient de Sardaigne. Il représente un risque pour la santé à cause de sa préparation qui sort de l’ordinaire. Pour arriver à un stade de fermentation avancé, les fromagers utilisent des larves de mouche du fromage. Ces larves, vous pouvez les voir dans le fromage sous forme de vers blancs. Si par malheur, vous en mangez et que l’un de ces vers se trouve dans votre intestin, vous risquez d’avoir des lésions intestinales, des diarrhées sanglantes, des vomissements… Selon les dires de ceux qui en ont déjà mangé, le Cazu Marzu a un goût de vomi.



9.USA : Les chips à l’Olestra

9

Les chips remplissent les supermarchés aux États-Unis, et une fois là-bas, vous serez sûrement tentée d’acheter plus qu’un paquet. Pourtant, avant d’en manger, vérifiez bien les étiquettes parce qu’il y a des fabricants qui ajoutent de l’Olean ou de l’Olestra dans leur chips. C’est une substance extraite de l’huile végétale et du sucre. Ces aliments ne renferment pas de matières grasses ni de calories ou de cholestérol, mais ils absorbent les vitamines dans votre organisme, ce qui va causer une grave crampe intestinale.

10.Océan Indien : Le Blaasop à rayures argentées

10

Tout comme le poisson-globe, le blaasop à rayures argentées est un poisson dangereux pour la santé, car les substances toxiques sont éparpillées un peu partout dans son corps. Vous en trouverez sur sa peau, son foie et ses ovaires. Les dommages qu’il peut provoquer sont la paralysie musculaire et l’étouffement. Pour ne pas prendre de risque, évitez tout simplement tout ce qui est à base de blaasop.

Score : 4.3 - 62